DUNKERQUE: PATRIMOINE & URBANISME - Cyrille Misérolle-Velpry
  Lisle d'amour nous a quitté
 
L'isle d'Amour nous a quitté
LOUIS BECQUET
Le 8 avril 1786

Louis François Abraham BECQUET, dit L'isle d'Amour, est grenadier au Régiment d'Infanterie de Chartres.
En ce mois d'avril, il profite d'un congé qui lui a été accordé. Il logera tout naturellement chez son père, un maître maçon habitant à Dunkerque, rue Royale, à présent Boulevard Alexandre III.

Il est six heures et demi du matin quand Monsieur BECQUET monte dans la chambre de son fils qui est sous une mansarde afin de lui rappeler qu'il est temps de se lever car il doit à sept heures, soit une demi heure plus tard, pour partir sur le carosse d'eau de Saint-Omer pour reprendre la route de la garnison. En quittant la pièce, son fils lui dira qu'il va se lever.

Monsieur BECQUET s'apprête à descendre l'escalier quand il entend un coup de feu venant de la chambre, il se précipite à nouveau vers la chambre, où il retrouvera malheureusement son fils baignant dans une mare de sang au milieu de son lit.

A dix heures, François COFFYN, échevin, François Joseph MERLAN, greffier du siège et le Sieur GRANGER, lieutenant bailli (le grand bailli étant absent à ce moment) se transportent en la maison mortuaire où ils découvriront un père effondré et L'isle d'Amour sur son lit, vêtu d'une seule chemise, la couverture étant repliée sur ses pieds, le reste du corps non couvert, et étendu, la tête penchée du côté de la muraille, baignée dans le sang, ayant le front et une partie du crâne emporté et la cervelle à découvert et sur le lit à côté du cadavre, un pistolet déchargé.

A onze heures, les Sieurs THIBAULT et CARPENTIER, Maîtres chirurgiens arrivent afin d'examiner le corps du malheureux.. Le déposant sur le plancher de la chambre ils ne pourront que constater l'ampleur du coup de pistolet; le crâne est défoncé. Il ne chercheront pas plus loins pour clore leur rapport.

Louis BECQUET dit L'Isle d'Amour s'est suicidé.

Ci-dessous son acte de décès tiré des registres des sépultures de Dunkerque

"L'an de grace mil sept cent quatre vingt six
le dixieme jour du mois d'avril; je soussigné vicaire
ay célébré une messe basse pour le repos de l'âme
de Louis François Abraham Becquet garçon âgé
de vingt deux ans natif de cette ville fils
de François et de Marie Louis Antoinette Genou
grenadier de regiment chartres compagnie
gudeau , décédé avanthier à six heures du matin
subitement dans le domicille de son père rue
Royale et inhumé le même jour a six heures du
soir au cimetiere de St Eloy ont été temoins les
Srs Joseph Becquet le frere du deffunct et
pierre joseph Tartara qui ont signés avec
moy jour mois et an que dessus"
-Signatures-
Sources/ AM Dunkerque - Ecouages
 
 
  Aujourd'hui sont déjà 6 visiteurs (148 hits) Ici!  
 
Ce site web a été créé gratuitement avec Ma-page.fr. Tu veux aussi ton propre site web ?
S'inscrire gratuitement