DUNKERQUE: PATRIMOINE & URBANISME - Cyrille Misérolle-Velpry
  Tranche d'histoire d'une parcelle
 
TRANCHE D'HISTOIRE D'UNE PARCELLE

    Il y a 280ans, le long alignement d'immeubles composant la gauche de la rue de la Verrerie, devant le canal de Bergues, était fractionné en plusieurs pâtés de maisons.

    Je vais, ici, vous parler de la parcelle entourée des rues de l'Abbé Choquet, de la Verrerie et Saint-Charles.

    Cette parcelle était composée de 3 parties, toutes les trois achetées du roi par le couple TAVERNE-HOUWENS en 1690, lors des premiers lotissements.

    Nicolas TAVERNE, négociant dunkerquois mais aussi conseiller de la Chambre de Commerce de Dunkerque, se maria à Laurence HOUWENS, l'une des filles du constructeur de navire, Henry HOUWENS. Il eurent de leur mariage 5 enfants.

    La première partie de terrain, correspond à une grande maison à porte cochère, qui consistait en trois places; à la droite en entrant se trouvait une petite cuisine, à la gauche un large bureau, et dans le fond une grande brasserie où se trouvait tout les ustensils utiles à la profession de brasseur (des chaudières, des torelles, des futailles..). A l'arrière du bâtiment se trouvait une vaste cour où siègée une fosse à charbon, des hangars, des caves, un magasin, des écuries, et un puit.

    La seconde partie de terrain correspond à un vaste jardin où se trouve dans le coin en haut à gauche le logement d'un jardinier, il était environné de hautes murailles, d'aubettes, d'arbres, et de fruitiers en espaliers.

    La troisième partie de terrain correspond à un cabaret avec cour et jardin à l'arrière.Ce cabaret nommé "La Sainte-Barbe" était occupé par Jean BARON à partie de 1690.

    Tous ces terrains seront, à la mort de Laurence HOUWENS en 1728, veuve de Nicolas TAVERNE, partagés en lots et donnés en héritages aux 5 enfants.


 
  Aujourd'hui sont déjà 3 visiteurs (25 hits) Ici!  
 
Ce site web a été créé gratuitement avec Ma-page.fr. Tu veux aussi ton propre site web ?
S'inscrire gratuitement